Blog Vélo

La bande cyclable de la honte

JPEG - 93.9 ko
Plan de situation

La route de Lyon (D519) entre le rond-point de la Croix Lachaud et celui des Quatre Chemins à Davézieux (07) constitue un exemple d’aménagement particulièrement honteux en matière de sortie de ville pour les cyclistes. Inutilisable par les cyclistes sportifs ou les cyclotouristes du fait de sa conception (et du manque d’entretien), il est également inacceptable pour la pratique urbaine de déplacement à vélo.

La bande cyclable de la honte

La route est à une seule voie dans chaque sens (montant et descendant), ces deux voies étant séparées par une bordure centrale constituée de plots en béton, la vitesse y est limitée à 70 km/h bien qu’on soit en zone urbaine. Et les cyclistes ? Ben il y a le trottoir !

Première remarque : ledit trottoir sert également aux piétons bien sûr et n’offre pas une largeur suffisante pour croiser ou dépasser correctement ceux-ci, ne parlons pas des cas où les piétons circulent en couple côte à côte !

JPEG - 26.1 ko
Bande conseillée !

Seconde remarque : les entrées et sorties sur les trottoirs ont été faites à postériori et les bordures retaillées en biais, mais le saut reste important. (exemple bas de la photo 1)

Les panneaux de signalisation indiquent « Bande conseillée aux cycles ». Si conseillé ne signifie pas obligatoire, beaucoup d’automobilistes considèrent que ce n’est pas le cas et malheur à vous si vous persistez à emprunter la chaussée pour ne pas risquer la crevaison en raison du manque d’entretien notable de ces trottoirs. Si les chaussées sont balayées plus ou moins régulièrement, les trottoirs font eux l’objet d’un mépris sur ce point.

Mais, ce qui caractérise cette « voie » c’est l’incohérence totale au niveau marquage de sécurité et de signalisation. les photos et la vidéo sont là pour en témoigner.

JPEG - 27.4 ko
Comment on fait ?

Si la voie cyclable est bien marquée, elle est tracée en biais d’un trottoir à l’autre. Il n’y a pas de stop sur sa bordure droite. Les voitures y stationnent pour marquer le stop et attendre le passage. Pourquoi n’est-elle pas parallèle à la route avec un marquage de stop sur le bord droit de la voie cyclable.
Passons ensuite les sorties privées non protégées, un petit rond-point (ou il faut reintégrer la chaussée, mais sans signalétique particulière), pour arriver au niveau de l’entrée sortie d’un ensemble commercial.

JPEG - 25.8 ko
Où est le marquage ?

Photo 3 : Là c’est le mépris total. Pourquoi avoir fait une « bande conseillée aux cyclistes », aucun marquage de quelque nature qu’il soit, aucune indication pour les automobilistes entrants ou sortants, qu’il vont traverser une bande cyclable (et piétonne car la remarque vaut aussi pour la circulation à pied).

Enfin on arrive au bout et avant il faut franchir l’entrée-sortie d’une grande surface de produits frais.
Un semblant de marquage piéton, un stop en bordure droite, mais on notera le manque total de marquage au sol de la bande « cyclable ».

Au total un aménagement incohérent, dangereux pour les piétons et les cyclistes. Mais on est dans une zone commerciale donc… voiture oblige.

Mise à jour du 29 juin2017 : renseignement pris auprès des services compétents du département, c’est la commune de Davézieux qui est en charge, du marquage, de la signalétique et de l’entretien de cette bande cyclable / ce trottoir.